Bangkok la capitale thaïlandaise de l’excès
Asie

Bangkok la capitale thaïlandaise de l’excès

Porte d’entrée de l’Asie du Sud-Est, Bangkok est une ville tentaculaire qui s’étend sur des centaines de km². Il est très simple de s’y perdre et en même temps, c’est un véritable plaisir de déambuler dans les ruelles éloignées des quartiers touristiques, de visiter les nombreux marchés ou encore les temples grandioses et centenaires de la ville. Pour autant, l’atmosphère peut rapidement devenir pesante. Retour sur un voyage à Bangkok en demie-teinte.

Bangkok, une ville qui ne dort jamais

Khao San Road
Khao San Road

Quelle que soit l’heure du jour comme de la nuit, vous trouverez forcément à vous occuper dans cette capitale dont le sommeil est très léger. Le flot de voitures et surtout de scooters est continu dans les rues et boulevards de la ville, le bruit est omniprésent, surtout sur les grandes avenues. Prenez garde et ne traversez pas n’importe où, ici, les passages pour les piétons sont bien souvent aériens !

Vos yeux vont parfois se brouiller tant les couleurs sont omniprésentes à Bangkok. Où que vous portiez votre regard, ce dernier sera attiré par une devanture recouverte de panneaux lumineux ou encore des jeux de lumières en tous genre. Khao San Road est sans doute la rue la plus emblématique de la ville en ce qui concerne les lieux touristiques. Chaque soir, la musique résonne entre les murs des différents bars, jusque sur la rue. Au petit matin, on peut observer les locaux nettoyer les différents déchets et remettre leur bar en état pour le soir suivant.

À Bangkok, le commerce est omniprésent

Ici, tout à un prix, mais tout se négocie ! C’est parfois un travail de longue haleine que de parlementer avec un chauffeur de taxi durant de longues minutes afin de déterminer le tarif de votre course. Avec le temps, on apprend la patience et surtout, on connaît beaucoup mieux le prix des choses. La nourriture ne se négocie pas, elle est déjà très peu chère, il serait malvenu de demander un rabais de ce qui ne représente que quelques centimes pour un Français.

Les centres commerciaux sont partout, et surtout, ils sont gigantesques. Les grandes marques internationales sont affichées sur les devantures des plus prestigieuses boutiques, inaccessibles pour la plupart des Thaïlandais dont le salaire est bien maigre chaque mois. En revanche, tout le monde se retrouve au MBK, un centre commercial qui tient plutôt du labyrinthe. Les boutiques se succèdent et se ressemblent dans ce temple de la consommation.

Tous les quartiers possèdent leur propre marché, Chatuchak étant certainement le plus emblématique de la ville. Tout comme le MBK, il est immense et une carte vous sera distribuée à l’entrée pour vous permettre de vous y retrouver.

Un ressenti mitigé sur Bangkok

Certains voyageurs vous diront détester Bangkok, ses odeurs, sa pollution, son bruit et sa surpopulation, son tourisme sexuel à peine dissimulé et ses vendeurs de drogues diverses dans les bars des quartiers sobres. Pour d’autres, c’est une ville fantastique, aux lieux culturels incroyables, aux coutumes éloignées de celles des villes européennes et aux habitants charmants et souriants. Bangkok est une ville qui se vit, qui se savoure et se déguste en plusieurs jours, une ville dont on ne découvre les secrets qu’au terme d’une vie passée dans ses rues !

Vous avez vu récemment

Singapour Chinatown

Conseils pour partir en city trip à Singapour

Thaïlande

Où aller en Thaïlande ?

Kuala Lumpur

Kuala Lumpur, un mélange de cultures

Activité Luang Prabang

Top 5 des activités incontournables à faire à Luang Prabang

LEAVE A COMMENT